Gilles : 0497 572 741 ou Charles : 0473 976 179

Seuls les actes comptes: OUI au Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Charles Ruiz July 09, 2017

Le traité d’interdiction des armes nucléaires a été adopté par 122 pays.

135 pays ont participé, dans le cadre de l’organisation des nations unies sur 192 pays membres au total.

Le 20 septembre 2017, le processus de signature et ratification par les états est enclenché, et dès que 50 pays au moins auront signé et ratifié le traité (1) , ce dernier entrera en vigueur.  Mais... actuellement 57 états l’ont signé et parmi eux 8 seulement l’ont ratifié. (2)

En Belgique, 345 communes sur 589 (59%) sont membres du réseau « Maires pour la Paix » (Mayors for Peace), lancé à l’initiative de la mairie d’Hiroshima. Ce réseau regroupe actuellement 3396 municipalités. Plus de 10% des membres du réseau sont belges. Les élus communaux ont donc voté en faveur de l’abolition totale des armes nucléaires.

Ces élus sont pour la plupart membres des mêmes partis présents dans les parlements régionaux, communautaires et fédéral. Il serait incohérent pour ces partis de ne pas ratifier le traité d’interdiction des armes nucléaires. Et pourtant… Ici s’arrête la démocratie et commence la manipulation.

Le pays est bousculé par de nombreux scandales politiques (Publifin, Samu Social, Kazakhgate, avions de chasse…). Mais ici il ne s’agit pas d’intérêts personnels et de quelques millions de billets de banque.  Avec les armes nucléaires, les dégâts potentiels se chiffrent en milliards… de morts humaines immédiate et sur 20 ans et moins d’un milliards de survivants.

Cette forme de démocratie, en particulier en Belgique, est décidément une vaste arnaque. Les électeurs ne choisissent plus rien. Dans le cas qui nous occupe c’est l’OTAN qui décide, de nos dettes, de ce que doivent décider et approuver ou non les membres de notre gouvernement. Dans d’autres pays c’est l’Union Européenne ou les banques, et au niveau planétaire, c’est les marchants d’armes : les seigneurs de la guerre.(3)  Quel pouvoir non ?

Citoyens et citoyennes de ce pays, citoyens et citoyennes de ce continent, citoyens et citoyennes de ce monde présent et à venir, au nom de la vie, de celle de nos petits enfants, et celle de la nature, nous vous invitons à prendre position et à interroger vos élus !

Quel sera leur vote si la ratification du traité d’interdiction des armes nucléaires venait à l’ordre du jour. Quand vont ils le mettre à l’ordre du jour ?

Surtout, nous vous invitons à imaginer ce que devrait être une démocratie réelle, à imaginer une humanité non-violente et à vous en souvenir lors des prochaines élections.

Pour le Parti Humaniste,  c’est OUI, trois fois OUI, au traité d’interdiction des armes nucléaires, et aussi OUI à la sortie de l’OTAN, OUI à la démocratie réelle et OUI à la loi de responsabilité politique (4).

l’équipe du Parti Humaniste Belge

ANNEXES

(1)  Vous pouvez trouver le texte complet du traité sur le lien suivant :  http://www.icanw.org/wp-content/uploads/2017/07/TPNW-French1.pdf

(2)  L’Afrique et l’Amérique du Sud sont à la pointe de la revendication, et en particulier L’Amérique du Sud avec la ratification déjà proclamée par le Mexique, le Venezuela et la Guyane. Ces continents ont donc un rôle majeur à jouer dans la non-prolifération et l’interdiction des armes nucléaires. Espérons que l’Afrique ne cédera pas cette fois encore aux pressions économiques et politiques des anciens colonisateurs et ira au bout du processus de ratification.

Au sein de  l’OTAN, seul les Pays-Bas ont participé aux négociations du traité mais ont finalement voté contre le traité, prétextant,comme la Belgique le fera également, que la présence des armes nucléaires américaines sur leur sol est une nécessité pour la sécurité. Aucun membre de l’OTAN ne participe donc au processus de ratification.

En Europe,  c’est la « misère ». Seuls Le Vatican (membre observateur à l’ONU), et l’Autriche ont ratifié le traité. L’Autriche n’est pas membre de l’OTAN. Elle est par contre membre de l’Union européenne. Cette ratification ouvre donc une brèche, bien qu’on puisse s’interroger sur les intentions politiques de ce gouvernement de droite et d’extrême droite. Bizarrement, cette ratification ne fait l’objet d’aucun écho dans la presse. L’Irlande pourrait être un autre exemple à suivre. Les deux derniers signataires sont le Lichtenstein et San Marino.  Mais où sont donc passés les autres membres de l’UE, titulaire du prix Nobel de la Paix en 2012 ?

(3)  Les seigneurs de guerre:

Dans « Seigneur de Guerre », film sorti en 2005, le tableau de tout ce qui se passe du côté obscur des guerres est bien détaillé et aujourd’hui, ce n’est pas du cinéma, nous en subissons les conséquences. Dans différentes régions du monde, depuis des décennies, nos gouvernements  et les instances supranationales (ONU, OTAN, UE, FMI, multinationales, lobbies) organisent l’ingérence en envoyant financement, en vendant des armes et en envoyant leurs propres citoyens se battre et se faire tuer en dehors de leurs frontières.


  (4) Voter une loi de responsabilité politique permettant de limoger des élus pour faute graves, suivants des critères précis, ou sur base d’une consultation des électeurs à la demande d’un nombre minimum de ceux-ci (à définir selon le niveau de pouvoir), lorsque ceux-ci se sentent trahis.

Share This