Gilles : 0497 572 741 ou Charles : 0473 976 179

Ni pardon, ni oubli

Charles June 27, 2019

Alors que les futurs gouvernants « collusionnent » pour leurs futurs postes au pouvoir, pendant au moins 6 mois voir durant les 5 prochaines années, plus personne ne parle ni des problèmes de fond, ni des besoins réels des gens, ni de ce qui se passe autour de nous en Belgique.  Par exemple,  de plus en plus de gens se retrouvent dans des extrémités telles, avec un système, administratif et bancaire, rendu inhumain par des décisions inhumaines irresponsables... voilà ce que cela produit ! Une mamie s’est suicidée (mi-mai 2019, outre-manche) après s’être retrouvée avec seulement 6 euros pour vivre, car sa retraite a été gelée ! (1)

Ne peut-on vraiment  rien faire ?  Notre vie ne vaut-elle pas plus qu’appliquer des  lois inhumaines sans réfléchir aux conséquences ?  On parle ainsi de 6 suicides quotidiens en Belgique (2), dont 3 à 4 ont eu lieu pour des raisons de « no futur » économique.

Dans le même temps, un sondage,  réalisé par la Coalition belge contre les armes nucléaires, auprès d’un échantillon représentatif de 1.006 Belges, est passé sous silence par les médias: « Deux tiers des Belges souhaitent que le pays contresigne l'interdiction des armes nucléaires ! » (3)

La population belge serait-elle demandeuse d’une politique plus ambitieuse en matière de désarmement nucléaire ?

Il ressort de cette enquête que :

  • 64 % des Belges veulent que notre pays signe le Traité d’interdiction des armes nucléaires de l’ONU,
  • 66 % réclament que les institutions financières belges se retirent de l’industrie nucléaire.
  • 53 % expriment, eux, leur souhait que les F-35 ne soient pas équipés d’une capacité nucléaire (sic).
  • Enfin, 49 % des Belges s’opposeraient à la présence permanente d’armes nucléaires américaines à la base de Kleine Brogel.


Quelques années avant, le groupe de réflexion américain Stimson Center avait recommandé à l'administration du président Barack Obama de renoncer à acquérir la nouvelle version de la bombe nucléaire US, la B-61, déployée en Europe - notamment en Belgique - et de retirer ces armes « immédiatement »  du Vieux Continent, dans un récent rapport.

Mais les Etats-Unis avaient lancé le développement d'une nouvelle version de cette bombe nucléaire larguée d'avion, la B61-12, sous le nom (sic) de « Service Life Extension Program » (SLEP). Elle est destinée à remplacer les cinq versions actuellement en service: les B-61-3, -4, et -10, considérées comme "tactiques" (emporté par des avions de combat à court rayon d'action) et les B61-7 et -11, qualifiées de « stratégiques » (porté par des avions vecteurs ravitaillablent en vol au sein du conflit, et qui deviennent autonomes une fois lancé depuis l’avion). Et pour cela, les F-35 sont nécessaires, seuls vecteurs capables de lâcher ces missiles « autonomes », qui en plus peuvent être multi-ogives (jusqu’à 12 ogives, chacune de la puissance de celle d’Hiroshima, portées par un seul missile).  (4) (5)


Depuis, la Belgique a bel et bien acheté ces « fers à repasser » mal-volants malgré les nombreuses marches anti-avions-USA-atomiseurs (les F-35) et la dette de presque 11 milliards dans laquelle est plongée la Belgique pour les prochaines années (vive la démocratie !).

Bien entendu, ce ne sont pas les seuls projets belliqueux US, et Julian Assange et Chelsea Manning , en payent le prix fort pour l’avoir dénoncé preuves à l’appuis.

Malgré tout, partout dans le monde, nous n’oublions pas la terreur massive de l’arme atomique. Et chaque année, en début du mois d’août, des humains commémorent l’ignominie de son usage fait sur les populations civiles en Août 1945. En Belgique aussi, nous nous réunissons chaque année et nous n’oublions pas non plus, la souffrance que nous endurons à nous priver de quoi vivre, pour que l’état achète les F-35 et coopère dans cette fin nucléaire de « notre monde ».

C’est dans les espaces verts de l’université de Mons,  qu’un lieu nommé «parc  Hibakusha » (6) , initié par le Pr Pierre Piérart  ( http://www.parc-hibakusha.be/ )  permet la commémoration du souvenir de l'assassinat de 180.000 êtres humains à Hiroshima et 80.000 êtres humains à Nagasaki en août 1945 par les USA. Ce n’est pas un monument aux morts, c’est un cri de colère pour dénoncer la monstruosité,  et un cri d’espoir lancé comme un appel à l’humanité d’aujourd’hui et de demain.

Notre espoir ? Que personne n’oublie ce parc et sa signification. Celui-ci reprend  une nouvelle jeunesse  « Parc Hibakusha 2020 » pour transmettre aux générations futures, que tout le monde ne le voulaient pas, et que nous aimons la PAIX pour nous, pour nos petits enfants et tous les autres au futur !
Vous êtes invités   à venir à la commémoration de début août, de même à apporter votre soutient (sous toutes les formes ; c.a.d. coups de main, idées, organismes, diffusion  et même aide financière). Conforme à nos idéaux, nous, le Parti Humaniste,  soutenons activement ce projet multi-associatif.


Charles


Prochains rendez-vous en 2019 :

Samedi  03 août à 14h00    : Commémoration Hiroshima et Nagasaki à Mons avec ensuite réunion pour le parc Hibakusha
Dimanche 04 août à 21h00 : Commémoration Hiroshima Nagasaki  à Gand organisé par Vrede
Jeudi 08 août  à ??h ??       : Commémoration Hiroshima Nagasaki à Bruxelles organisé par Agir pour la Paix


Annexes :


(1)    relayé par BBC News :
Une mamie se suicide après s’être retrouvée qu’avec 6 euros pour vivre car sa retraite a été gelée : https://www.santeplusmag.com/une-mamie-se-suicide-apres-setre-retrouvee-quavec-6-euros-pour-vivre-car-sa-retraite-a-ete-gelee/?fbclid=IwAR2F9fhWOw78fKdR8sQGZ5H-luuPAeH2j2z5DKKoAVLNyl6bzBXKHHLjKic

(2)    Centre de prévention suicide :
 https://www.preventionsuicide.be/fr/je-cherche-des-infos/tous-concerné.html

(Notez que la plupart des relevés statistiques concernant le suicide ne reprennent que les chiffres du suicide abouti. Il n'existe en effet aucun relevé officiel des tentatives de suicide que l'on estime être environ 10 à 20 fois plus nombreuses.)

(3)    Le Vif 23/04/2019 :
https://www.levif.be/actualite/belgique/deux-tiers-des-belges-sont-pour-la-signature-de-l-interdiction-des-armes-nucleaires/article-news-1126157.html?cookie_check=1561371365

(4)    ICAN
These are the banks and financial institutions investing $748 billion in nuclear weapon producers: https://www.icanw.org/action/these-are-the-banks-and-financial-institutions-investing-748-billion-in-nuclear-weapon-producers/

The treaty : http://www.icanw.org/the-treaty/

(5)    RTBF
Les bombes nucléaires stockées en Belgique sont militairement inutiles : https://www.rtbf.be/info/monde/detail_les-bombes-nucleaires-americaines-presentes-en-belgique-bientot-retirees-d-europe?id=9393456


(6)    A propos du parc Hibakusha


Le Parc Hibakusha de l’Université de Mons, qui a été créé à l’initiative du Pr. Pierre Piérart en 1989, est un lieu de commémoration de la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki.

Et aussi un moment de réflexion, d’échanges d’idées, de recherche d’actions pour le désarmement nucléaire mondial et l’abolition des guerres.

Une convention a été signée pour perpétuer le Parc Hibakusha dans cette fonction, entre l’Université de Mons (UMONS), le Centre d’Ecologie Appliquée du Hainaut (CEAH), l’Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (AMPGN), le Comité de Surveillance de l’Otan (CSO) et la Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD), dont le Pr. Pierre Piérart était membre et responsable à divers titres.

Le parc Hibakusha est aussi soutenu par Agir Pour la Paix, Coalition Stop Uranium Appauvri, Colupa, Intal, MCP, le Parti Humaniste, Vrede et Vredeactie.


La commémoration rassemble des personnes de tous bords et de tous lieux, ainsi que la plupart représentant des associations pour la paix et/ou anti-nucléaire, tant flamandes que francophones.

La cérémonie se termine par un dépôt de fleurs et une minute de silence devant la stèle à la mémoire des victimes des bombardements nucléaires de Hiroshima et de Nagasaki et des essais nucléaires. 

 

 

 

 

«Lutter contre l'arme nucléaire, c'est lutter lutter pour la vie !» Disait le Pr. Pierre Piérart.

Et il ajoutait «Si tu veux la paix, prépare la paix»

Share This