Gilles : 0497 542 741 ou Charles : 0473 976 179

Être prêt mentalement !

Gilles Smedts March 17, 2020

Ce dimanche 15 mars 2020, dans un courriel, mon banquier donne quelques recommandations aux investisseurs potentiels, car après le krach de -14% au BEL20 (-12% au CAC 40, -10% Nasdaq, etc.) dû à la crise du coronavirus, c’est l’occasion de faire des affaires. Il recommande d’être prêt « mentalement » et « physiquement ». Voici un extrait :

«

Être prêt mentalement

Des indicateurs peuvent laisser croire que la crise du CORONAVIRUS ne durera pas longtemps : la stabilisation de l’épidémie en Chine, le pic prévu dans 3 semaines chez nous… La possibilité existe que les marchés rebondissent rapidement après la chute.

Ce ne serait pas une surprise : une fois la pandémie maîtrisée et un retour à la normale dans les entreprises, les marchés devraient se calmer. Si cela se confirme, les 15 prochains jours seront décisifs dans votre stratégie d’achat. Peut-être même dès la semaine prochaine, les marchés anticipant la sortie de crise.

Être prêt physiquement

Mettez à jour votre profil d’investisseur. Identifier vos liquidités sur un compte. Les aspects fonctionnels doivent être réglés à l’avance.

»

Dans la matinée, une amie témoigne que les médecins généralistes, en première ligne du dépistage du covid 19, paie aujourd’hui 56 € pour une boîte de 10 masques de protections. Elle coutait 7€ il y a peu. « Admirable » solidarité humaine des fabricants. Félicitations !

La journée se passe, voici les nouvelles à la télé de la mi-journée : on nous conseille de ne pas voyager. Mais l’exercice militaire de l’OTAN « Defender 2020 » prévu en avril et mai 2020 est maintenu. Les militaires et le matériel ont déjà commencé d’arriver dans plusieurs ports européens, dont Anvers en Belgique. Ce dernier va réunir près de 37.000 militaires de 19 pays (dont 20.000 viendront des USA) pour des manœuvres dans 10 pays différents.

Est-ce que tout cela est raisonnable ? Est-ce que tout cela est humain ?

En ce dimanche, jour de repos confiné, je fais une petite sieste et le rêve m’emporte dans les étoiles… Deux amis, un saturnien et un martien prennent un verre sur une terrasse de Jupiler, pardon, Jupiter (oui, oui, les cafés sont encore ouverts là-bas). Ils discutent aimablement des dernières nouvelles de l’Univers.

  • « Tu as vu sur la planète bleue, un virus a réussi ce que leurs dirigeants n’ont pas été capables de faire au sommet pour le Climat COP25 : faire baisser la production de CO2. C’est étonnant comme la vie se rebelle face aux responsables du risque d’extinction de la plupart des espèces ».
  • « Oui, j’ai entendu ça. Et c’est amusant, juste au moment où les humains descendaient dans la rue pour dénoncer leurs dirigeants un peu partout sur la planète, les voilà confinés chez eux à cause d’un virus. Les dirigeants sont tranquilles… mais pas idiots, ils autorisent les gens à continuer à travailler pour eux, Ils ferment les écoles, mais pas les usines. »
  • « Et tu sais, en plus, il parait qu’ils ont mis au point des bombes de destruction massive, comment ils les appellent déjà… armes nucléaires, je crois. Et les puissants ne veulent pas signer leur interdiction. Ils sont capables de s’autodétruire plusieurs fois. Tellement orgueilleux qu’ils n’imaginent même pas que l’extinction des espèces pourrait les concerner aussi ».
  • « En tout cas, s’ils ne changent pas de comportement, l’humanité court à sa perte ».
  • « Bon cela aura été une belle tentative, tout ce processus, la vie, le minéral, le végétal, l’animal, l’humain, la maîtrise du feu, cette capacité à transmettre le contenu de leur mémoire aux générations suivantes, toutes ces technologies, la culture, les arts, les sciences, cette capacité à s’émerveiller devant la beauté, cette recherche pour vaincre la douleur et la souffrance, ces questionnements sur la vie et sur la mort, cette capacité à regarder vers les étoiles… Nous avions presque de nouveaux amis ! »
  • « Vont-ils enfin se rendre compte des opportunités qui s’offrent à eux ? »


Je me réveille… Oui, quelle formidable opportunité ! Oui, monsieur le banquier, il s’agit d’être prêt mentalement, mais plus pour faire du profit… pour inventer une nouveau modèle, une nouvelle façon de vivre. La crise que nous vivons est multiple (tensions militaires, crise économique, crise sanitaire, crise climatique…) et il y a des pistes pour en sortir : les arts et les sciences sont nos meilleurs atouts. On peut déjà commencer par le désarmement, le revenu universel de base inconditionnel et suffisant, qui serait une bénédiction dans cette crise du covid 19, tout comme l’éducation et la santé de qualité et gratuites. Consommer moins, partager plus, s’occuper de l’essentiel, rire et aimer, construire une nation humaine qui regarde vers les étoiles…

Et sans attendre, prenons soin de nous, de nos êtres chers, de nos voisins. Prenons de leurs nouvelles. Et détendons-nous, mangeons sainement, dormons bien, pour avoir un système immunitaire au top. Notre corps reste notre meilleur outil.

Et surtout soyons solidaires !

Gilles Smedts

Parti Humaniste en Belgique

Share This

De l’effet démonstratif à la révolution ?

Parti Humaniste Belgique April 20, 2019

Ni pardon, ni oubli

Charles June 27, 2019