Ce 14 Novembre 2012 a signifiée l'indignation, la solidarité et la détermination, malgrès les débordements violents occasionnels ...
Si chacun se sent ainsi, qu'est-ce qu'on attend pour construire ensemble !
Election le 14 Octobre, et dès le 17 Octobre: L'AUTERITÉ... Ford Genk , La Louvière et ... La liste s'alonge de jours en jours !

Social

Imprimer

« J’voudrais bien…mais j’peux point !!! »
Nous sommes pris en otage !

Nous, ce sont les usagers, ceux qui tentent de vivre et travailler, soumis aux pressions économiques de l'austérité et du milieu du travail.
   Nous, qui pour nous déplacer voudrions des transports en commun, plus rapides, moins polluants, ponctuels, plus nombreux, mieux desservis pour laisser la voiture.


   Et alors qu'en 2009, les partis au pouvoir nous promettaient d'étudier la possibilité de la gratuité des transports à Bruxelles, c’est de plus en plus cher, irrégulier, et la couverture géographique insuffisante (on a changé les trajets, fermé des arrêts au lieu sans en ouvrir).


  C’est cher, oui ! Un président qui gère la STIB, service public, comme du privé: gros salaires en haut, « ceinture » et pression en bas, trop à faire pour peu de travailleurs et des portillons et des vigiles pour la « sécurité » des clients, car nous sommes devenus des clients! 


   Il y a 20 ans, le transport était un service, on était accueilli par des « receveurs » qui aidaient les usagers faibles et parlaient avec les gens, et il y avait moins de fraudes qu’avec les guichets robotisés. Il y avait plus d’entretien des structures et d’humanité au travail et avec les usagers.


   Aujourd’hui, on parle de clients et pas de service, on compte combien rapporte un client, et les employés sont sous pression et traités en machines.


   Et la SNCB ? C’est pareil, transformée en Holding, avec des employés qui doivent faire plus de travail, en réduisant de plus de 800 personnes chaque année leur nombre (-8000 en 10 ans, -943 en 2013 et 1200 encore d'ici 2018, en commençant par 80 emploi à Forest ce mois de janvier déjà voir article Belga )


  Et pendant ce temps, le nombre de voyageurs a augmenté d’environ 50%.
Alors 20% d’emplois en moins pour 50%de services en plus (sans compter le trafic marchandises), cela signifie par rapport au service rendu, environ  50% de services prestés en moins.


Pour réduire la circulation automobile et la pollution à Bruxelles, aider les personnes touchées par l'austérité et les usagers les plus faibles: ce service public doit être gratuit pour tous.

 


 Laissons-nous transporter par la justice sociale !

 

Le samedi 1 février 2014 à 14h, a vue un rassemblement Place Albert (Station de métro Albert) du Parti Humaniste, Le PSL et le parti Pirate.

Notre slogan était:

« STOP à la hausse incessante des tarifs à la Stib !     Pour des transports publics gratuits et de qualité »

 

 

Nous n'oublions pas les fausses promesses des élus.

 [ voir la vidéo ]