Ce 14 Novembre 2012 a signifiée l'indignation, la solidarité et la détermination, malgrès les débordements violents occasionnels ...
Si chacun se sent ainsi, qu'est-ce qu'on attend pour construire ensemble !
Election le 14 Octobre, et dès le 17 Octobre: L'AUTERITÉ... Ford Genk , La Louvière et ... La liste s'alonge de jours en jours !

Idées et Organisations

Imprimer

NOS FONDEMENTS

Le Parti Humaniste est un organisme qui fait partie du Mouvement Humaniste. Ce Mouvement est né le 4 mai 1969, à Punta de Vacas, paysage montagneux des Andes près de la frontière entre l'Argentine et le Chili, avec la harangue publique connue sous le nom de La Guérison de la Souffrance  donnée par Silo, son fondateur.

Le Mouvement Humaniste se base sur le courant de pensée connu comme Nouvel Humanisme ou Humanisme Universaliste.

 

Ce courant dont la pensée est exposée dans l'œuvre de Silo et dans celles des divers auteurs qui s'en inspire, implique également un sentiment et une façon de vivre ; il prend forme dans de multiples domaines de l'activité humaine, donnant origine à divers organismes et fronts d'actions. Tous s'appliquent dans leur domaine d'actions respectif vers ont un objectif en commun : humaniser la terre, contribuant ainsi à augmenter la liberté et le bonheur des êtres humains. Ils ont en commun la méthodologie de la Non-violence active et la proposition d'un changement personnel en fonction de la transformation sociale.

Les autres organismes provenant du Mouvement Humaniste sont : la Communauté pour le Développement Humain, Convergence des Cultures, Monde sans Guerres et sans Violence et le Centre Mondial d'Études Humanistes.

Le Parti Humaniste a été créé au cours de l'année 1984 à partir du Secrétariat des Affaires Sociales de la Communauté (pour le développement humain) ; il a réalisé son premier Congrès international à Florence en 1989.

Idées de base

Les positionnements du Parti Humaniste (1) se fondent sur la nécessité de liberté qu'expérimentent les êtres humains et ses propositions visent à la transformation et au dépassement social de la violence qui, sous ses différentes formes, génère souffrance et contradiction chez les individus et chez les peuples.

L'être humain a la capacité de transformer le monde et de se transformer lui-même grâce à l'intentionnalité de sa conscience, ce qui lui permet d'avancer et d'accumuler des progrès tout au long de son histoire.

Nous naissons dans un milieu social et historique qui impose les conditions dans lesquelles se développent notre existence et devant lesquelles nous devons nécessairement choisir. À son tour, ceci génère de nouvelles conditions qui sont expérimentées comme cohérence ou comme contradiction.

La contradiction a son corollaire personnel dans le registre de souffrance.

La contradiction sociale est le produit de la violence. Cette violence se manifeste dans l'action de déposséder de son intention (et bien sûr, de sa liberté) l'être humain ou des ensembles d'êtres humains. L'appropriation du tout social par une partie de celui-ci est une forme de violence.

La souffrance personnelle et sociale doit être dépassée en modifiant les situations d'appropriation illégitime et violente qui ont produit la contradiction dans le monde.

Dans le processus d'humanisation croissante, l'être humain confronte son intentionnalité au naturel et au social pour transformer les conditions qui apportent douleur et souffrance aussi bien à lui-même qu'aux autres êtres humains, avec lesquels il peut s'identifier. Cette lutte donne continuité au processus historique et sens à l'être humain, en ce qu'elle affirme son intentionnalité face au non sens et à l'oppression.

Cette intention qui se rebelle face à la maladie, à l'inégalité et à l'injustice envisage la rébellion contre la mort comme la désobéissance suprême face à l'apparent destin naturel, donnant cohérence à la vie humaine et permettant de projeter sa liberté au-delà de toutes limites.

Propositions d'action politique

Le Parti Humaniste défend le renforcement (ou l'obtention suivant le cas) du régime démocratique comme forme de transition de la démocratie formelle à la démocratie réelle, dans laquelle est garantie la séparation réelle des pouvoirs, le respect des minorités et la démocratie directe.

D'autre part, il rejette toute violation des droits de l'homme, l'emploi de la violence comme méthode de résolution des conflits et la concentration du pouvoir.

La méthodologie d'action de l'Humanisme est l'action non violente.

En même temps, il dénonce toute forme de violence physique, économique, raciale, sexuelle, psychologique et morale.

Nous aspirons à une nation humaine universelle dans laquelle convergera avec créativité l'énorme diversité humaine des ethnies, des langues et des coutumes, des localités, régions et autonomies, des idées et des aspirations, des croyances, athéisme et religiosité.

En cohérence avec cette aspiration, le Parti se dote d'une organisation fédérative mondiale, qui lui permette d'exprimer des prises de positions et des campagnes d'amplitude internationale, en maintenant l'autonomie et la créativité des différents niveaux d'action jusqu'à arriver à la base sociale où il s'enracine.

Dans nos propositions d'envergure mondiale, nous mettons en avant, du fait de l'urgence, la tâche d'alerter, de générer une prise de conscience dans toute l'humanité et réclamer le désarmement nucléaire total, le retrait immédiat des troupes d'envahisseurs des territoires occupés, la réduction progressive et proportionnelle de l'armement conventionnel, la signature de traités de non agression entre pays et le renoncement des gouvernements à utiliser la guerre comme moyen pour résoudre les conflits.

La Parti Humaniste dénonce la catastrophe écologique et ses promoteurs, à savoir : le grand capital et la chaîne des industries et des entreprises destructrices, parentes proches du complexe militaro-industriel.

Nous signalons que la violence économique, spécialement due à la concentration du capital financier spéculateur, est la cause de la souffrance des peuples. Dans ce sens, nous favorisons les réformes fiscales qui incitent à la distribution progressive de la richesse et de nouveaux modèles coopératifs d'autogestion qui donnent cohérence à la relation capital, travail, augmentant la productivité et évitant la fuite des capitaux vers le circuit spéculatif. D'autre part, la mise en marche d'une banque publique sans intérêt aidera à la réalisation de ces objectifs en évitant la concentration illégitime actuelle des ressources et du pouvoir dans les mains du système bancaire actuel.

Diverses formes de discrimination se mêlent à l'exploitation économique et acquièrent le caractère de violence. Le Parti souligne la violence qui est exercée ponctuellement contre les femmes et les jeunes, historiquement discriminés, et celle qui est exercée sur les autres groupes humains exclus pour des raisons économiques, raciales, culturelles ou religieuses.

Nous défendons la décentralisation du pouvoir politique jusque la base sociale, tout en renforçant les garanties de respect des minorités et en rendant effectif le principe d'égalité de droits et d'opportunités pour tous.

L'accès universel à l'Éducation à tous les niveaux et à la Santé, gratuites et de qualité sont des priorités du Parti.

Le Parti rendra effectif le principe d'option comme expression politique concrète de la liberté, et pour cela luttera contre toute forme d'autoritarisme et de monopole économique, organisationnel et idéologique.

Nous considérons que toute politique cohérente doit assumer ces deux conditions de base :

• Rénovation permanente des institutions juridiques et politiques, basée sur l'idée de dépassement de l'ancien par le nouveau.
• Transparence dans les procédures politiques utilisées.

Matériels de référence

Matériels officiels

Déclaration de Principes , approuvée par le 1 er Congrès de l'Internationale Humaniste (IH) (Florence, 1989).

Thèses (amplification des Principes), approuvées par le 1 er Congrès de l'Internationale Humaniste (IH) (Florence, 1989).

Bases de l'action politique , approuvées par le 1 er Congrès de l'IH et mises à jour avec les propositions d'action politique du présent document.

Déclaration universelle des droits de l'homme , approuvée en 1948 par les Nations Unies, adoptée par le Parti Humaniste lors du 1 er Congrès de l'IH (Florence, 1989).

Document Humaniste , adopté par le Parti Humaniste lors du 2 e Congrès de l'IH (Moscou, 1993).

Recommandations de la table coordinatrice du 1 er Congrès de l'IH (Florence, 1989).

Manuel de formation personnelle pour les membres du Mouvement Humaniste (Centre d'Études du Parc Punta de Vacas, 2009). Disponible sur silo.net.

Matériels recommandés

Livre du Parti Humaniste (Compilation de documents, 2000).

Lettres à mes amis , Silo. Œuvres complètes. Vol. 1. Plaza y Valdés, 2002. ( Version française, Ed. Références, 2004).

Livre orange (Analyse et propositions d'actions des partis nationaux).

Au delà du Capitalisme, l'économie mixte, Guillermo Sullings, Editorial Magenta, 2000.

La fin de la préhistoire , Tomas Hirsch, Tabla Rasa Ediciones, 2007. (disponible en français, Ed. Références, 2008).

Vers le site du Parti Humaniste International